Écoutez en direct

ON EST DANS LES SÉRIES…ET L’ÂGE DE MARY SPENCER

Par Réjean TREMBLAY

Publié le

Le gardien de but des Canadiens de Montréal, Jake Allen (34), fait un arrêt contre les Maple Leafs de Toronto, le 11 octob

Crédit photo: Photo : Frank Gunn | La Presse canadienne

Sans que ça paraisse trop, on a le droit à une gorgée de Baby Duck ce matin. On est dans les séries. Le petit point assistance social récolté hier à Toronto permet au Canadien de se hisser dans les séries éliminatoires. Plusieurs clubs sont encore à zéro point au classement.

On pourra toujours bien se vanter d’avoir été dans les P… le 12 octobre 2023. 

Et puis, les bourdes et le manque de concentration de plusieurs joueurs des Maple Leafs ont failli offrir une belle victoire au CH. D’ailleurs, c’était le temps que Guy Boucher se mêle du coaching avec une minute et demie à jouer et le gardien retiré du filet. 

C’est quand même une performance encourageante pour les vrais partisans qui croient en leur équipe. 

Et puis, Jake Allen est-il ce matin le gardien numéro un du CH ?

L’ÂGE DE MARY SPENCER

Je sais que c’est indélicat de parler de l’âge d’une femme mais dans le cas de Mary Spencer, le métier si dur qu’elle exerce autorise la question.

Mary Spencer a échoué hier au Casino en finale d’une soirée excitante de boxe, dans sa quête de gagner deux championnats du monde. 

Mary, que j’adore, était bien préparée et a livré un combat   très stratégique à Femke Hermans. Peut-être trop stratégique d’ailleurs. Mais son coach Samuel Décarie pourrait expliquer cette décision.

Hermans a été coriace, tactique et solide. Mais surtout, au fur et à mesure que le combat avançait, Hermans accentuait son avance sur Spencer. Et dans les derniers rounds, malgré son courage inébranlable, Mary Spencer rappelait peut-être qu’elle est une lady de 38 ans, bientôt 39 ans et que dans la boxe, à  part les poids lourds, l’âge est invincible. Il finit toujours par gagner.

 Mais si elle continue, Mary Spencer aura une autre chance pour un titre mondial. Les boxeuses de qualité sont encore très rares.

LE MESSAGE D’ERIK BAZINYAN

 Ron Ellis avait fait la distance contre Christian M’Billi. Il avait affronté des membres de l’élite mondiale et tenu une dizaine de rounds contre David Benavidez.

Ben, Erik Bazinyan a livré un message via Federal Express hier en passant le knock-out à Ellis au sixième round. 

Jusque là, le combat avait été assez serré et on sentait que Bazinyan cherchait le coup d’éclat pour faire oublier deux sorties victorieuses mais banales. 

 Bazinyan, on l’oublie trop souvent, fait partie de l’élite mondiale. Il est moins spectaculaire que M’Billi mais il peut être très efficace dans un ring.

La formidable relève d’Eye of The Tiger a fait le bonheur de Jean-François Bergeron, le pdg de Loto-Québec. Le Casino a vibré pour Wilkens Mathieu et Jhon Orodio, les deux jeunes coqueluches de l’équipe. Bing, bang, boum, préparez la facture, c’est terminé.

Le Tchétchène Imam Khataev, une sorte d’Artur Beterbiev potentiel et Mehmet Nadir Unal, amoureux d’une belle jeune femme de Trois-Rivières, ont réglé leurs comptes en moins de dix minutes.

 Une bien belle veillée…surtout qu’on est dans les séries ce matin.

boxeCanadiensHockeyLa uneRéjean Tremblay

LE CIRQUE DU SOLEIL ET LIONEL MESSI À MIAMI 

Crédit photo : Cirque du Soleil – Messi10 Cette chronique est destinée avant tout à Tony Marinaro. Tony qui cherche ... Lire plus

À QUAND LA FIN DE LA COMPLAISANCE ?

Crédit photo : Charles LeClaire-USA TODAY Sports  Un détenteur de quatre billets de saison au Centre Bell était de bonne ... Lire plus

QUI VA PROTÉGER MATT REMPE ?

Crédit photo : Wendell Cruz-USA TODAY Sports Matt Rempe, la nouvelle sensation  de la Ligue nationale de hockey, mesure 6 ... Lire plus