Écoutez en direct

UN PRIX À PAYER POUR LES «ÉPAIS SOÛLS»

Par Réjean TREMBLAY

Publié le

Crédit photo : 95.7 KYK

Guillaume Latendresse et Maxime Lapierre, les stars de La Poche bleue, le podcast vendu 8,5 millions il y a quelques mois, sont dans la merde jusqu’au cou.

Ils se sont fait traiter « d’épais » par une columnist de La Presse qui était la limite de les accuser d’agression sur la personne de Mike Ward et on apprenait hier qu’un important commanditaire lié au gouvernement du Québec annulait sa campagne publicitaire avec les deux Moineaux. 

Heureusement pour eux, Mike Ward a été généreux à Tout le monde en parle et a couvert une partie de leur déraillement. Deux gars soûls peuvent être pas drôles des fois, a dit en substance Ward.

Mais depuis cette folie qu’on peut retrouver sur Internet malgré le retrait du vidéo par Mike Ward, les réactions font très mal à Lapierre et Latendresse ainsi qu’à l’entreprise qu’ils ont fondée.  En fait, les deux encaissent mal le retour du boomerang. 

Qui vit par l’épée périra par l’épée dit l’adage. Il faut être capable d’assumer ses extravagances quand ces extravagances ont contribué à forger la marque d’une entreprise vendue des millions de dollars.

Cela  dit, tant que L.P Neveu, le vice-président de TVA Sports va garder confiance dans ses deux commentateurs, la tempête va passer et les dégâts resteront relatifs. 

Je connais bien Lapierre et Latendresse. Les deux ont toujours été intelligents et courtois dans leurs réponses. Ils étaient de bons interlocuteurs après un match serré pour analyser ce qui s’était passé. Ça inclut les Jeux olympiques dans le cas de Lapierre. 

Et Guillaume Latendresse, après son tout premier match avec le Canadien m’avait donné une histoire belle et sensible.

 Mais ils étaient toujours à jeun.

C’est toujours dangereux de se présenter soûl devant un micro. Encore plus de parler…

 AMANDA SERRANO EXIGE DES ROUNDS DE TROIS MINUTES

 Amanda Serrano, sans doute une des meilleures boxeuses au monde, a pris position. Elle a envoyé paître la puissante WBC qui limite à deux minutes la durée des rounds des combats pour les femmes et a décidé de n’accepter que les fédérations qui vont considérer les boxeuses féminines comme les égales des hommes. 

C’est une décision importante parce qu’un round de boxe se construit selon une stratégie préparée par l’équipe d’un boxeur. Vous remarquerez que la plupart des mises hors de combat surviennent dans la troisième minute d’un round quand la pression exercée par un pugiliste affaiblit l’adversaire. 

 La boxe féminine est comme un cent mètres. La boxe masculine comme un 800 mètres. 

Encore plus surprenant, aux championnats du monde et aux Olympiques, les femmes disputent des rounds de trois minutes.

 Marie-Ève Dicaire était favorable au changement. On va y arriver.

 JACQUES DOUCET ENCORE BOUDÉ

Ce n’est pas encore cette année que Jacques Doucet va recevoir le prix Ford C. Frick, l’équivalent pour les commentateurs de baseball, à une intronisation au Temple  de la renommée.

Jacques Doucet, que je respecte et que j’adore et qui a été d’une aide inestimable dans mes années de baseball, paye pour le départ des Expos. 

Le temps passe et l’oubli s’installe. C’est injuste mais inévitable. Sauf pour Elvis et le Rocket. 

Ça fait rien Groutcho, t’as toujours été le meilleur.

BaseballboxeCanadiensLa uneRéjean Tremblay

L’ÎLE NOTRE-DAME : LE MATCH IDÉAL 

Crédit photo : Photo Hélico Inc – Tourisme Montréal Le meilleur texte sur les matchs disputés en plein air dans le ... Lire plus

LA VICTOIRE DES FEMMES ET DU HOCKEY

Crédit photo : ABC News Plus de 19,000 spectateurs à Toronto pour assister à la victoire de Toronto contre Montréal. ... Lire plus

L’HISTOIRE DES NOUNOUS DU CANADIEN

Crédit photo : NHL.com  Soyons philosophes. Prenez une vingtaine de beaux grands gars de vingt et trente ans, en plus, mettez ... Lire plus

Le club du matin
6h00-10h00