Écoutez en direct

BETERBIEV, SEUL AU BAR AVEC SON JUS…

Par Réjean TREMBLAY

Publié le

Crédit photo : Sporting news

QUÉBEC- Dimanche matin. L’Entourage se réveille. On patine déjà sur le lac Beauport. Je suis installé au resto depuis 8 heures et demie. Ça donne une nuit de six heures mais l’expérience m’a appris que les vraies et bonnes histoires de la veille, c’est entre deux cafés que tu les apprends.

À neuf heures, les yeux bouffis parce qu’il a revisionné les combats de ses poulains jusqu’à trois heures du matin, Marc Ramsay vient s’assoir.

On parle de boxe, on parle de Luc-Vincent Ouellet, un de ses hommes de coin, qui a engueulé Eddie Hearn comme du poisson pourri en lui montant dans la face après le combat : « Hearn arrêtait pas de le regarder. Luc-Vincent doit avoir la classe d’un homme de compagnie…mais en même temps, c’est très bon que les boxeurs sachent qu’on est prêt à toujours les protéger », de dire Ramsay. 

Autrement dit, et ça été secondé plus tard par Camille Estephan quand il est venu déjeuner lui-aussi, c’était presque parfait mon Luc-Vincent. 

Puis, discrètement, silencieusement, Artur Beterbiev s’est pointé. Vêtu de noir comme à son habitude, le visage indemne, les yeux toujours aussi intenses, il a donné le poing à son coach et à l’humble columnist, a accepté de brèves félicitations style…c’était du travail bien fait, a souri  puis est allé s’assoir au bar de la salle à manger. Tout seul avec son précieux portable qu’il avait égaré jeudi soir à son grand désarroi. 

Il a commandé un verre de jus et de l’eau et a parcouru ses messages. 

Le gars est triple champion du monde, il a démoli son adversaire la veille au soir, sa victoire a été vue en Amérique, en Grande-Bretagne, en Europe, à Tokyo, en Asie et en Australie…et il prend son verre de jus bien tranquille, seul, au bar de l’Entourage. 

Puis, on lui a servi une platée d’œufs, de viandes et de légumes et il a mangé en silence en scrutant son écran de portable.

Il est incroyable et on lui souhaite un joyeux 39ème anniversaire de naissance dans une semaine. 

UN GALA PHÉNOMÉNAL !

 Les Québécois ont eu droit à une soirée phénoménale. À un crescendo qui n’a jamais cessé d’enfler. Dès sept heures et demie, on avait dépassé les 7,500 spectateurs comptés aux entrées. Mais ceux qui étaient déjà là à 5 heures et demie, ils étaient nombreux, avaient eu droit à Moreno Fendero, le Français originaire de Centre-Afrique qui a convaincu les fans qu’avant la fin de l’année, il va être prêt pour du gros monde. 

Quand ESPN est entré en ondes, après la victoire de Leila Beaudoin, on s’attendait à une baisse d’intensité chez les spectateurs. Mais les poids coqs Jason Moloney et Saul Sanchez se sont livrés douze rounds complètement déchaînés. C’était fou braque. Le monde a capoté. 

Puis, Christian MBilli a fait chavirer les cœurs de Bob Arum et de ESPN. Il a sacré une dégelée, spectaculaire et essoufflante à l’Australien Rohan Murdock qui a été d’un courage…dangereux pour sa santé. 

Crédit photo : Instagram/@maxlalonde

Une seule question, après Gongora au Casino et samedi Murdock, me semble que MBilli prend peut-être des coups inutiles en imposant son rythme d’enfer ? Ça sera le sujet d’une autre chronique. 

Le problème pour MBilli, c’est qu’il ne vient pas de la Californie, du Texas ou de l’Arizona. Autrement dit, il n’est pas un Américain et pas encore assez vendeur pour Canelo Alvarez…

Mais comme Canelo a une peur bleue de David Benavidez…y a de l’espoir.

Et soit dit en passant, à sept heures, dimanche matin, il se rendait au gym du Bonne-Entente, retardé par les officiels, les superviseurs et les grosses légumes des fédérations mondiales qui voulaient le féliciter.

ET LE RESTE

 Vous connaissez les résultats des combats. Mehmet Unal a lessivé son Italien en moins d’une minute et force maintenant Camille Estephan à se poser des questions à son sujet. Y est vraiment bon et en plus, sa conjointe est une boss de Radio Énergie à Trois-Rivières. Une bonne façon d’apprendre le français.

Martin Tremblay, le président de Gestev et patron du Centre Vidéotron, a vécu des heures incroyablement satisfaisantes dans son magnifique édifice ultra-moderne. 

 Il était assis entre Eddie Hearn et Bob Arum.

Quelqu’un avait assis Hearn à la gauche de Monsieur Arum. C’était parfait, le vénérable Bob, 92 ans, est complètement sourd de l’oreille gauche. 

ON FINIT AVEC UN SCOOP SUR GEORGES ST-PIERRE

 Selon UNE source, un proche de GSP, Dana White a déposé une offre de 13 millions pour que Georges St-Pierre affronte Nick Diaz le 9 décembre 2024. C’est une source, c’était bruyant, je vous dis ça comme ça…

 Mais ça serait le fun.

boxeÉditoEye of the TigerLa uneRéjean Tremblay

LE CŒUR DES QUÉBÉCOIS EST-IL PLUS PROCHE DE LA FLORIDE QUE DE L’ALBERTA ?

Crédit photo : Saltwire Le Canadien a été la dernière équipe du Canada à gagner la Coupe Stanley. C’est en ... Lire plus

VOLNY PAR TKO, UNE REVANCHE ?

Crédit photo : Vincent Éthier – Eye of the Tiger ET IGLESIAS ET LE K.O DE L’ANNÉE ! Patrice Volny ... Lire plus

COMBIEN DE POLICIERS AU CASINO POUR BUTLER-VOLNY ?

Crédit photo : Vincent Éthier – Eye of the Tiger  Il fallait regarder de très près les ralentis. Sur une ... Lire plus