Écoutez en direct

PATRICK ROY FAIT BEAUCOUP JASER

Par Réjean TREMBLAY

Publié le

Crédit photo : Islanders de New York

L’arrivée victorieuse de Patrick Roy derrière le banc des Islanders de New York fait jaser. C’est un euphémisme.

À New York, le Post a raconté comment Casseau connaissait bien Mike Bossy, la légende des Islanders, et que la fille de Bossy allait même garder les deux gars de la famille Roy.

Claude Lemieux, qui a gagné deux coupes avec Patrick, une à Montréal il y a 38 ans (Mon Dieu !) et une autre avec l’Avalanche du Colorado, a expliqué comment Casseau apporterait passion et désir de vaincre dans une équipe qui en a absolument besoin pour se hisser parmi les vraies bonnes équipes de la ligue.

Même Larry Robinson, qui était dans le vestiaire quand ce maigre garçon est arrivé avec le Canadien, a dit son mot. Et le grand Larry a gagné une coupe comme coach avec les Devils. Ça fait beaucoup de témoignages crédibles. 

On ne s’étale pas trop sur le sujet mais on rappelle que Lou Lamoriello a 81 ans bien sonnés et qu’il se pourrait très bien que Patrick Roy soit en réserve de la république. C’est possible puisque le « consegliore » de Sweet Lou est Jacques Lemaire et que Lemaire est tout près de ses 80 ans lui-aussi.

LE SOMMEIL PROFOND DES SÉNATEURS

 Mais comment les Sénateurs d’Ottawa ont-ils pu dormir à ce point ? Patrick Roy a gagné la Coupe Memorial en juin dernier quand ses Remparts ont complètement dominé les Thunderbirds de Seattle, les grands favoris du tournoi. Les Québécois ont alors disputé un rare match parfait.

Puis Roy a annoncé qu’il mettait fin à son aventure dans le junior majeur.

Avec un nouveau propriétaire et un coach incapable de gagner, comment les Sénateurs ont-ils pu perdre Roy de cette façon ? Ils avaient tout à gagner. L’équipe est très jeune. Patrick Roy sortait du junior et était habitué à diriger des jeunes. ¸

Le nom et la personnalité de notre Casseau national auraient permis aux Sénateurs d’enfin traverser la rivière Outaouais et se tailler une place dans le cœur des amateurs de hockey de Gatineau et des environs. 

En plus, c’est Patrick qui serait derrière le banc des Sénateurs ce soir. Avez-vous une idée du buzz qu’on aurait en ville?

Heureusement, Jacques Martin n’est pas le plus spectaculaire des hommes mais il connaît comme pas un son hockey. Il va raplomber cette équipe pour un coach permanent qui pourra poursuivre l’aventure.

Mais Patrick Roy aurait fait la job. Tout de suite.

MUHAMNMAD ALI…DES LARMES

 Je n’ai capté que dix minutes d’un documentaire qu’on présentait hier juste avant l’émission JIC. Mais ces dix minutes ont suffi à me faire monter les larmes aux yeux. 

On voit Muhammad Ali affronter Joe Frazier et George Foreman. Mais surtout, on le voit diminué et incapable de parler dans le bureau Ovale de la Maison Blanche recevoir une décoration des mains du président des États-Unis, m’a bouleversé. 

J’ai eu le bonheur d’aller chez Ali à Deer Lake en Pennsylvanie. Dans la salle familiale de son grand chalet en haut de la montagne. 

 Il m’avait dit en substance que ça ne donnait rien de donner une tasse pour puiser l’eau à un pauvre. Ni même un seau. Ce qu’il fallait, c’était d’installer une pompe dans le lac. Et tout le monde aurait de l’eau à tous les jours et à volonté.

La citation exacte se trouve dans l’article que j’avais écrit le lendemain dans La Presse en juin 1980…

J’avais compris que la pompe, c’était l’éducation, l’instruction.

ÉditoHockeyLa unePatrick RoyRéjean Tremblay

MC GILLES…CONGÉDIÉ PARCE QU’IL EST UN FAN DES NORDIQUES ?

Crédit photo : RDS.ca MC Gilles que j’ai eu le plaisir de côtoyer sur le plan personnel dans une autre ... Lire plus

LES EXPOS, NOS AMOURS…LA LARME À L’OEIL

Crédit photo: FOCUS ON SPORT/GETTY IMAGES  Mardi soir, pendant que le CH, pour une fois, sacrait une volée à quelqu’un, ... Lire plus

PEUT-ON FAIRE CONFIANCE AUX GENS DU CH ?

Crédit photo: David Kirouac – USA TODAY Sports Hier avant-midi, un journaliste crédible de Montréal met la main sur une ... Lire plus