Écoutez en direct

DE L’AIDE POUR MARTIN ST-LOUIS ?

Par Réjean TREMBLAY

Publié le

Crédit photo : NHL.com

Parce que j’ai couvert toute la carrière de Martin St-Louis tant à La Presse qu’au Journal de Montréal, parce que je sais à quel point c’est un homme droit dont la vie est fondée sur des principes solides, je veux être le plus respectueux du monde quand je pose la question.

-Est-ce que Martin St-Louis n’aurait pas besoin d’une aide quelconque ? D’un conseiller spécial ? D’un mentor pour l’appuyer ?

Je regarde ce qui attendait Patrick Roy à Long Island avec les Islanders, Lou Lamoriello, 81 ans, a plus de vécu et d’expérience que n’importe qui dans la Ligue nationale. En plus, Jacques Lemaire, grand joueur et grand coach, est son conseiller, prêt à écouter Patrick à la première occasion.

À Montréal, St-Louis doit se tourner vers Kent Hughes et Jeff Gorton. Gorton a joué universitaire mais rien de plus. C’est un diplômé en administration du sport en Nouvelle-Angleterre. 

Quant à Kent Hughes, il n’a jamais joué chez les professionnels.

VINCENT DAMPHOUSSE ET QUELQUES AUTRES À LA RESCOUSSE

Je suis convaincu que les deux hommes ont une bonne connaissance du hockey. Mais pensez-vous une seconde que ça arrive au petit orteil de Jacques Lemaire quand vient le temps de discuter à fond du cœur et de l’âme d’une équipe de hockey ?

Pourtant, ce ne sont pas les anciens joueurs qui manquent dans l’’entourage du Canadien. Vincent Damphousse devrait être consulté, Rick Green, un formidable défenseur vit dans le West Island. Je ne cite que ces deux noms mais vos suggestions seraient tout aussi valables. 

Malheureusement, dans sa phobie du contrôle absolu, Marc Bergevin a complètement coupé le Canadien de ses anciens. C’est mieux sous le règne de Gorton mais on se limite encore aux politesses.

Il y a plus. En discutant avec des collègues qui couvrent les exercices du Canadien, j’ai senti une réserve qui semble s’accentuer. Martin St-Louis passe beaucoup de temps à enseigner et à corriger des erreurs. Mais celui qu’on entend le plus et qu’un confrère a qualifié cette semaine de « très vocal » est Adam Nicholas. C’est supposé être le spécialiste du développement des habiletés. 

Mais vous devez vous demander si vous avez remarqué une grande amélioration des « habiletés » des petits gars ?

Et vous devez vous demander parfois si ça ne va pas trop vite dans le territoire des petits gars quand ça commence à chauffer ?

Je sais que le mot en P, en S en français mais Jeff Gorton n’est pas très avancé dans ses études de français, je sais que le mot en P est tabou et interdit dans le vestiaire et les lieux fréquentés par les dirigeants du Canadien mais il y a peut-être des fervents partisans qui commencent à s’inquiéter.

Coudonc, ça progresse-t-y vraiment ?

LE RETOUR DE ROY

 Heureusement, Patrick vient rendre visite à Oncle Geoff. Jamais je ne croirai qu’on ne demandera pas un effort total et absolu aux petits gars. 

Faut quand même sauver la face d’Oncle Geoff pour ce match. Après, on pourra reprendre le plan et gagner pas trop souvent.

Go Habs Go !

CanadiensÉditoHockeyLa uneRéjean Tremblay

L’ÎLE NOTRE-DAME : LE MATCH IDÉAL 

Crédit photo : Photo Hélico Inc – Tourisme Montréal Le meilleur texte sur les matchs disputés en plein air dans le ... Lire plus

LA VICTOIRE DES FEMMES ET DU HOCKEY

Crédit photo : ABC News Plus de 19,000 spectateurs à Toronto pour assister à la victoire de Toronto contre Montréal. ... Lire plus

L’HISTOIRE DES NOUNOUS DU CANADIEN

Crédit photo : NHL.com  Soyons philosophes. Prenez une vingtaine de beaux grands gars de vingt et trente ans, en plus, mettez ... Lire plus

Le club du matin
6h00-10h00