Écoutez en direct

MARTIN ST-LOUIS : MOYENNE DE .437

Par Réjean TREMBLAY

Publié le

Crédit photo : NHL.com

Patrick Roy a commencé  le match d’hier soir avec une moyenne de points mérités par rapport au maximum possible de ,577 après trois saisons dans  la Ligue nationale avec l’Avalanche du Colorado.

Michel Therrien et Alain Vigneault ont connu des carrières formidables au fil des années. Therrien a conservé une moyenne de ,563 et Vigneault de ,585 en 19 ans derrière le banc.

Les grands ennemis d’une époque, Jacques Lemaire a , ,563 comme moyenne et Michel Bergeron un ,492, le résultat de deux ou trois saisons désastreuses avec les Nordiques. 

Les grands coachs ont également des moyennes fabuleuses. Scotty Bowman domine les coachs de carrière, avec plusieurs saisons derrière le banc, avec une moyenne de ,672 suivi par Jon Cooper du Lightning de Tampa Bay à ,640. Toe Blake est à ,632 et Pat Burns à ,573. 

Et quand on va voir dans le bas de la liste des coachs ayant œuvré dans trois saisons, on trouve Martin St-Louis à, ,437…et Tom McVie qui est à ,383…

MAIS IL Y A DES EXPLICATIONS

 Ce serait beaucoup trop facile et injuste de prendre les statistiques brutes de St-Louis et de le pousser sous un autobus.

St-Louis est arrivé derrière le banc sans avoir aucune expérience et dans un contexte de reconstruction annoncée et assumée.

Il doit travailler dans des conditions très difficiles. On lui demande de gagner sa part de matchs mais en même  temps, on exige de lui qu’il favorise le développement et la progression des jeunes joueurs qu’on lui confie. 

Hier soir, St-Louis a pu profiter de la décharge d’adrénaline qui a fouetté ses hommes pour prendre une bonne avance au premier tiers du match. 

St-Louis va traverser ces années de vaches maigres que les dirigeants du Canadien lui imposent. On va sans doute le priver de Sean Monahan à la date limite des transactions et le coach va continuer à se battre dans des conditions impossibles.

J’ai toujours la même peur. Quand le CH sera prêt pour attaquer les grands défis pour aller gagner la Coupe Stanley, j’espère et je souhaite que tout le monde se souviendra du défi qu’on lui a demandé de remplir pendant trois… ou peut-être quatre ans.

DES BOXEURS EXPLOSIFS

 Le gala présenté hier au Casino de Montréal offrait une variété de combats prometteurs. Malheureusement, l’adversaire de Mary Spencer a vite constaté qu’elle n’était pas de calibre pour danser un cha cha cha avec la grande Mary. Son coin a sorti la serviette blanche après un round à sens unique.

Moreno Fendero de la Centre-Afrique  et qui a développé sa boxe en France a été encore impressionnant. Ce gars-là est déjà prêt pour un huit round. La Régie doit le sortir des combats de quatre rounds, il va blesser quelqu’un.

Quant à Jhon Orobio, le jeune de 19 ans, est explosif et très agressif dans un ring. Ce qui est loin de déplaire à Marc Ramsay.

DANS LE CALEPIN – Jean Douville qui soutient avoir 80 ans et non les 82 que lui donne  Michel Hamelin, dit Monsieur Sourire,  explique que lui et ses vétérans compagnons d’armes ont déjà commencé à préparer leur relève. Pour le bien et la sécurité des boxeurs, c’est une très bonne nouvelle. 

CanadiensÉditoLNHRéjean Tremblay

L’ÎLE NOTRE-DAME : LE MATCH IDÉAL 

Crédit photo : Photo Hélico Inc – Tourisme Montréal Le meilleur texte sur les matchs disputés en plein air dans le ... Lire plus

LA VICTOIRE DES FEMMES ET DU HOCKEY

Crédit photo : ABC News Plus de 19,000 spectateurs à Toronto pour assister à la victoire de Toronto contre Montréal. ... Lire plus

L’HISTOIRE DES NOUNOUS DU CANADIEN

Crédit photo : NHL.com  Soyons philosophes. Prenez une vingtaine de beaux grands gars de vingt et trente ans, en plus, mettez ... Lire plus

Le club du matin
6h00-10h00