Écoutez en direct

Senators de Belleville vs Rocket de Laval

L’ÎLE NOTRE-DAME : LE MATCH IDÉAL 

Par Réjean TREMBLAY

Publié le

Crédit photo : Photo Hélico Inc – Tourisme Montréal

Le meilleur texte sur les matchs disputés en plein air dans le grand New York métropolitain demeure celui de Dave Lévesque. 

Partager son émerveillement devant une fête sportive demande du talent et une plume fine. Trop, c’est pesant. Pas assez, c’est de l’espace perdu. Juste comme il faut, les images viennent en tête…

Je suis parti de ce texte paru dans le Journal de Montréal hier pour rêvasser aussi. En me demandant où est-ce que je souhaiterais couvrir un match en plein air à Montréal. 

Il y a les réponses faciles. Le stade Molson ou le stade Saputo. Mais ces stades n’ont pas plus de sièges que le Centre Bell et rendent donc l’aventure impossible financièrement.

U2 a déjà donné deux concerts à l’ancien Blue Bonnets devant environ 80,000 amateurs par soir en juillet 2009. Les spectateurs étaient installés dans des estrades temporaires. Le tout avait nécessité un important chantier.

Un stade temporaire sur l’île Notre-Dame pourrait accueillir 70,000 amateurs deux jours de suite pour un match du Canadien. Comme les matchs du samedi et du dimanche du Super Bowl. 

La faisabilité technique et financière mérite au moins d’être étudiée. J’imagine disputer ces matchs avec la vue  de Montréal en arrière scène. En plein milieu du fleuve. Avec le métro permettant aux gens d’accéder à l’évènement comme ça se fait pour le Grand Prix de Formule 1…

 C’est certain qu’il y a plein de difficultés et d’obstacles que des experts pourront étudier. 

  Mais si ça ne commence pas par un rêve, ça ne se fera jamais.

 JAROMIR JAGR…ÉTERNELLE JEUNESSE

 Jaromir Jagr a beau avoir les cheveux grisonnants, il reste jeune. Les images qui nous sont parvenues de Pittsburgh faisaient sourire même en émouvant.

Et puis la direction des Penguins a préparé une cérémonie décoincée avec tous les joueurs de l’équipe affichant une crinière perruquée pour le moins spectaculaire.

 Et le beau Jaromir, dont l’idole était Mario Lemieux, a redonné aux fans les coups de cœur qu’il recevait. 

Jagr a éprouvé des problèmes sérieux de gambling pendant sa carrière mais ce ne sont pas des dettes de jeu qui l’ont incité à poursuivre une carrière active dans le hockey. C’est l’amour de la « game ». Un amour viscéral et un peu fou qui avec un physique de surdoué, lui a permis d’être un des grands de l’histoire.

Et pour les plus jeunes, ce n’est pas d’hier que les Russes, à l’époque les Soviétiques, laissent des traces de leur présence dans des pays. Jagr porte le numéro 68 pour rappeler le printemps de 1968 alors que les chars soviétiques sont entrés dans Prague en Tchécoslovaquie du temps, pour mâter une rébellion des Tchèques et des Slovaques alors unis dans un seul pays communiste. 

Ça vous donne une idée du temps qui passe…

LE GRAND SOIR D’UN JEUNE AUTISTE

Dante Casale est un jeune homme de 18 ans. Il est autiste mais il est arrivé à jouer au hockey dans des ligues d’amusement de Laval pendant une dizaine d’années.

C’était pas évident mais le jeune aimait tellement le hockey, ça lui faisait tellement de bien, que tout le monde se donnait la main pour lui permettre de vivre sa passion malgré son handicap.

Cette année, en décembre, dans une équipe Midget B, il s’est retrouvé collé sur le banc pendant des matchs complets par ses entraineurs. On invoquait la pression de certains parents.

 Ç’a dégénéré et le jeune a été forcé de tout abandonner.

Francis Dupont, maintenant avec les Alouettes de Montréal, œuvre aussi au sein de la Ligue Junior AAA. Je connais Francis depuis 20 ans quand il se faisait suer avec Hockey-Canada à Calgary. Un vaillant.

Finalement, Dante s’est retrouvé dans le vestiaire des Cobras de Terrebonne avant un match contre le VC de Laval, il a présenté l’alignement partant avant le match, a visité le vestiaire après la rencontre et va recevoir un chandail des Cobras ces jours-ci.

Ce n’est pas aussi important que le quatrième trio du Canadien mais je voulais juste vous dire que Dante Casale souriait encore hier soir.

CanadiensÉditoHockeyLa uneLNHRéjean Tremblay

LES VISAS MEXICAINS DE TRUDEAU ONT RAISON DU MATCHMAKER

Crédit photo : RDS  Je ne veux rien enlever à Vincent Morin qui tente d’exercer son métier de matchmaker dans ... Lire plus

MIKE MATHESON : TENIR COMPTE DU FACTEUR HUMAIN

Crédit photo : David Kirouac-USA TODAY Sports  À la fin, Jeff Gorton fera bien ce qu’il voudra. Mais pour avoir ... Lire plus

LE CH : UNE SAISON DÉCEVANTE MAIS PORTEUSE D’ESPOIR

Crédit photo : The US Sun  Quand on porte le regard et l’attention sur toute la saison du Canadien, on ... Lire plus