Écoutez en direct

BUTLER CONTRE VOLNY LE 6 JUIN ?

Par Réjean TREMBLAY

Publié le

C’est le grand rêve de Laurent Poulin, le grand spécialiste de Boxingtown et de la 4ème avenue à Rosemont. Patrice Volny contre Steven Butler. 

Deux locaux de grande qualité avec une ouverture sur l’international à la clé pour le vainqueur. Butler, numéro un au Canada des moyens. Patrice Volny, 2ème selon BoxRec. 

L’offre de Camille Estephan, président d’Eye of The Tiger, a été transmise à Patrice Volny et à celui qui le conseille pour ses affaires. Ça dépend, parfois on parle du promoteur Lee Baxter de Toronto ou d’Éric Bélanger maintenant en Californie et à Las Vegas.

Mais l’offre est ferme pour une finale le 6 juin. On attend la réponse de Volny pour mettre la grosse machine en marche.

Quand je dis que Laurent Poulin rêvait d’un tel combat, je n’exagère pas. Poulin connaît non seulement la boxe professionnelle mieux que n’importe lequel chroniqueur en ville, mais en plus il a souvent surveillé de près les meilleurs amateurs dans les gymnases de Montréal : « J’ai suivi Patrice Volny quand il s’entrainait au Gym de l’Est. Dans les tournois, lui et Erik Bazinyan se retrouvaient constamment en finale. Bazinyan gagnait mais Volny livrait toujours un bon combat. C’est un bon boxeur capable de se battre à l’intérieur et qui peut être dangereux », soulignait Poulin quand je l’ai joint hier soir.

La meilleure performance que j’ai vue de Volny, c’est à l’hôtel Plaza à Québec pendant la pandémie. Mais disons que l’adversaire n’était pas trop fort. Quand même, Volny avait donné une belle démonstration de son talent dans un des combats menant à la finale à sens unique et presque dangereuse d’Oscar Rivas. 

DE BONS LOCAUX

 À cause de l’évolution de la promotion au Québec et de la distance abyssale qui se creuse entre Eye of The Tiger et GYM, il est de plus en plus rare de pouvoir assister à un vrai combat entre deux locaux. Yan Pellerin tente le coup avec une finale en fin de semaine entre Sébastien Bouchard, un de mes boxeurs favoris, et Jan-Michael Poulin pour le titre canadien.  

En fait, les meilleurs locaux qu’on a pu avoir à se mettre sous la main sont arrivés pendant la pandémie. Yves Ulysse Jr. contre Mathieu Germain à Rimouski a été un combat fabuleux. Et Ulysse avait vivement écarté David Théroux en cinq rounds dans le combat suivant. 

Cette fois, la mission de Butler est déjà toute tracée. Faire le ménage dans le local pour mieux retourner sur les grandes scènes. 

Remarquez que Patrice Volny a sensiblement le même objectif. 

Je serais très surpris que ça se termine après une minute de combat cette fois.

boxeÉditoLa uneRéjean Tremblay

LES VISAS MEXICAINS DE TRUDEAU ONT RAISON DU MATCHMAKER

Crédit photo : RDS  Je ne veux rien enlever à Vincent Morin qui tente d’exercer son métier de matchmaker dans ... Lire plus

MIKE MATHESON : TENIR COMPTE DU FACTEUR HUMAIN

Crédit photo : David Kirouac-USA TODAY Sports  À la fin, Jeff Gorton fera bien ce qu’il voudra. Mais pour avoir ... Lire plus

LE CH : UNE SAISON DÉCEVANTE MAIS PORTEUSE D’ESPOIR

Crédit photo : The US Sun  Quand on porte le regard et l’attention sur toute la saison du Canadien, on ... Lire plus