Écoutez en direct

RESPECT AUX MAPLE LEAFS ET AUX ISLANDERS

Par Réjean TREMBLAY

Publié le

Crédit photo : Bob DeChiara/USA Today Sports

 Une équipe a gagné son cinquième match, l’autre a perdu. Mais les deux équipes méritent le respect des amateurs québécois.

Je sais, je sais. La fefanisme pousse l’homme et la femme pourtant sensés et intelligents à dire des conneries. C’est comme une religion. Avez-vous une idée de ce que l’on peut lire dans la Genèse sur la création du monde ? Pourtant, c’est là-dessus qu’on jure dans plusieurs pays du monde de dire la vérité… Toute la vérité.

Le fefan et le croyant vivent leur foi. Faut pas leur demander de comprendre. 

Bref, je ne cesse d’entendre et de lire que tant qu’à perdre en première série, aussi bien ne pas les faire et avoir un meilleur choix au repêchage. Comme si l’objectif du sport était de perdre pour mieux repêcher. Pas surprenant que Geoff soit milliardaire et le fefan si pauvre. Geoff aime gagner et s’enrichir, le fefan aime perdre…

C’est simple, à part deux saisons bouleversées par la COVID, les Maple Leafs forment une meilleure équipe que le Canadien. Malgré l’absence d’Auston Matthews, ils ont battu les Bruins de Boston à domicile et reviennent jouer un sixième match à Toronto devant leurs fans. C’est simple, les amateurs de l’Ontario vont toujours bien avoir eu droit à deux semaines de plaisir de plus que nos partisans de la Sainte-Flanelle. 

Juste pour ça, les Leafs méritent le respect. Eux-autres, y jouent encore en mai.

RESPECT POUR PATRICK ROY

Crédit photo: Newsday

Les Islanders ne joueront pas en mai. Mais ils méritent le respect pour s’être battus comme des déchaînés pour se classer en séries. Ils manquaient de talents, c’était évident. C’est une équipe lente qui trop souvent devait courir après la Caroline. 

Mais ils ont montré qu’ils avaient de la fierté et du caractère. 

Et puis, quand bien même, comme c’est le cas des Capitals de Washington, une équipe arrive à se qualifier pour se faire sortir en quatre défaites collées, elle a le droit au respect. La vraie coupure entre les médiocres et les bons, c’est les séries. On passe de 32 équipes à 16. Après la première ronde, on tombe à huit clubs. C’est normal et inévitable qu’il se cause des déceptions en première ronde. C’est la règle du jeu. Mais au moins, des joueurs et des fans sont déçus. À Montréal, comme ailleurs dans quelques villes, tout le monde est en congé depuis le mois de février.

N’oubliez jamais que c’est vous, les partisans et les médias traditionnels qui avez la solution. Tant que vous allez être heureux et satisfaits avec un club médiocre, vous allez avoir de quoi vous satisfaire. Pas beaucoup de victoires importantes et beaucoup de dizaines de millions dans les coffres forts du Centre Bell.

Le jour où vous allez en avoir assez, ils vont être obligés de travailler pour de vrai.

ERIC BAZINYAN : TOUS DES IMBÉCILES ?

Crédit photo : Vincent Éthier Eye of the Tiger

Erik Bazinyan n’est pas aussi spectaculaire que Christian Mbilli. C’est un formidable technicien qui a remporté ses 32 combats chez les professionnels. Plus les 100 et quelques disputés chez les amateurs. Il n’a jamais perdu sauf une fois, son tout premier, quand il avait 13 ans. Mais personne ne semble être certain.

Le combat entre Phinn et Bazinyan est coté trois étoiles. La même chose que celui entre Christian Mbilli et Carlos Gongora. Et pourtant, ce fut le combat de l’année au pays. Et ailleurs.

Richard L’Écuyer, jazzman et grand amateur de boxe, pourfend régulièrement dans des commentaires souvent intéressants ce qui se fait chez Eye of The Tiger. Le combat de jeudi soir ne fait pas exception. Selon lui, Phinn aurait dû passer son tour tellement il n’est pas de calibre pour Bazinyan. En même temps, il dit que le gars de Laval n’a jamais affronté quiconque de vraiment sérieux.

Bon, Bazinyan est classé troisième au monde par la WBC, tout juste derrière Christian Mbilli, troisième par la WBA, troisième par la WBO et septième par l’IBF.

Ça en fait-tu des imbéciles pour le classer aussi haut dans les quatre fédérations internationales !!!

boxeÉditoEye of the TigerHockeyLa uneLNHRéjean TremblaySéries

LA FLORIDE RAMASSE UNE AUTRE COUPE PENDANT QUE LE CANADA CONTINUE DE SÉCHER

Crédit photo: Wilfredo Lee/AP Honnêtement, la meilleure équipe a gagné. Les Oilers avaient les  meilleurs joueurs en Connor McDavid et ... Lire plus

LE CŒUR DES QUÉBÉCOIS EST-IL PLUS PROCHE DE LA FLORIDE QUE DE L’ALBERTA ?

Crédit photo : Saltwire Le Canadien a été la dernière équipe du Canada à gagner la Coupe Stanley. C’est en ... Lire plus

VOLNY PAR TKO, UNE REVANCHE ?

Crédit photo : Vincent Éthier – Eye of the Tiger ET IGLESIAS ET LE K.O DE L’ANNÉE ! Patrice Volny ... Lire plus

La Game 09h00-12h00