Écoutez en direct

RESTEZ VIGILANTS DEVANT LA RECONSTRUCTION

Par Réjean TREMBLAY

Publié le

Crédit photo : Eric Bolte-USA TODAY Sports

Les Maple Leafs de Toronto ont gagné une série éliminatoire au cours des sept dernières années. Avec une des attaques les plus talentueuses (et les plus coûteuses) de la Ligue nationale. 

Mais au moins, ils donnent un bon spectacle en saison régulière.

Les Sénateurs d’Ottawa, en reconstruction depuis sept ans, viennent de confier leur vestiaire à un perdant chronique. Comment a-t-on pu passer outre à Patrick Roy ou même à Claude Julien, un gars d’Orleans, et offrir le poste à Travis Green ?

En disant dans la même phrase qu’on veut conquérir le marché de l’Outaouais et de Gatineau.

Le mot clé c’est reconstruction. Les partisans du Canadien ont acheté avec une ferveur qui m’émeut presque la vente habile d’une reconstruction. Tellement que les fans aiment mieux appuyer des perdants pas trop engagés que de s’offrir une ou deux séries au printemps. Quand le gros plaisir commence.

Parfois, en discutant avec des amis partisans, je me laisse rassurer. Oui, Suzuki a tout ce qu’il faut. Oui, Caufield est un scoreur de 50 buts. Oui, Kaiden Guhle est un Larry Robinson. Et tant qu’à y être, Montembeault a de la graine de Carey Price. 

Mais je me dis qu’il faut surtout rester vigilant. C’est vous les partisans et les amateurs qui avez le dernier mot. On peut faire confiance à Jeff Gorton et Kent Hughes mais sans être naïf et niais. Il faut poser des questions et énoncer ses exigences. Une reconstruction peut déraper big time en peu de temps. Il suffit d’une négligence ou d’une malchance.

Toutes les équipes ont le même budget. Donc, les meilleurs directeurs généraux avec les meilleurs dépisteurs et directeurs de développement vont finir par gagner davantage… S’ils sont au moins aussi chanceux que les autres. Choix, blessures, drames…

En fait, la Ligue nationale avec son repêchage et son plafond salarial est une gigantesque partie de Monopoly. Tu roules les dés et des fois tu tires un McDavid ou un Crosby. D’autres fois, c’est un Galchenyuk. 

Mais à moyen terme, c’est Kent Hughes et Jeff Gorton qui tiennent le verre avec les dés. 

C’est pour ça que même le fan le plus ardent doit poser des questions. C’est qui les dépisteurs ? Combien sont-ils ? Est-ce que ça se compare aux Rangers ou au Lightning ? Qui sont ceux qui œuvrent au développement ? 

Et Martin St-Louis, comment se comportera-t-il quand ça va commencer à compter ?

En temps normal, ce sont les médias qui font ce travail. Mais à Montréal, j’ai peur que les fans devront le faire eux-mêmes. Et vos questions se rendent au bureau de Geoff Molson, ne vous inquiétez pas. Tout comme la moindre de vos réactions de mécontentement. Ou de satisfaction.

Je suis convaincu que le groupe de décideurs et de penseurs du Canadien est parmi les bons de la Ligue. La vraie question, c’est comment se classent-ils dans cette jungle où tous les meilleurs au monde se retrouvent ?

Si vous souhaitez ne pas endurer toutes ces saisons de misère sans la récompense d’une super équipe, alors  soyez vigilants.

 En bout de ligne, n’oubliez jamais que c’est avec votre argent qu’on joue au Monopoly. 

Mike Griffin avec l’humble à Riyad pour Fury-Ngannou

MIKE GRIFFIN ET BENOÎT ROUSSEL À TOKYO

Ce n’est pas être chauvin que d’être fier. Et j’étais fier hier matin en regardant Mike Griffin arbitrer le combat de Nayoa Inoue, la superstar japonaise, classé maintenant numéro un mondial livre pour livre, devant plus de 55,000 personnes au Tokyo Dome. 

Si on a demandé à Griffin de parcourir la moitié du monde pour se retrouver à Tokyo, c’est que c’était un très important combat de championnat du monde. Et que Griffin fait partie des trois meilleurs arbitres au monde. C’est lui qui était à Riyad pour le combat de Tyson Fury contre Francis Ngannou.

Et assis, le nez collé à l’action, on retrouvait Benoît Roussel parmi les trois juges choisis par la WBO. Griffin et Roussel représentaient donc 50% des officiels retenus pour le combat.

Pas pire pour un juge pas assez compétent pour juger un combat de Kim Clavel.

Et soit dit en passant, Roussel était également juge pour le combat précédent, un autre combat pour un titre mondial. Deux en deux mais pas bon pour Laval !

DENIS CODERRE : ENCORE SIX JOURS

 C’est dans six jours que Denis Coderre entreprendra la marche du Chemin de Compostelle. Il y a an, il se remettait péniblement d’un lourd AVC qui lui interdisait de parler et de marcher. 

 L’ancien maire a retrouvé la parole malgré une très légère hésitation sur certaines consonnes et il va s’attaquer à des jours et des jours de marche en Espagne.

 Après, il devrait confirmer qu’il va tenter de rénover le Parti libéral du Québec.

On dira ce qu’on voudra…

boxeÉditoHockeyLa uneLNHRéjean TremblaySéries

LA FLORIDE RAMASSE UNE AUTRE COUPE PENDANT QUE LE CANADA CONTINUE DE SÉCHER

Crédit photo: Wilfredo Lee/AP Honnêtement, la meilleure équipe a gagné. Les Oilers avaient les  meilleurs joueurs en Connor McDavid et ... Lire plus

LE CŒUR DES QUÉBÉCOIS EST-IL PLUS PROCHE DE LA FLORIDE QUE DE L’ALBERTA ?

Crédit photo : Saltwire Le Canadien a été la dernière équipe du Canada à gagner la Coupe Stanley. C’est en ... Lire plus

VOLNY PAR TKO, UNE REVANCHE ?

Crédit photo : Vincent Éthier – Eye of the Tiger ET IGLESIAS ET LE K.O DE L’ANNÉE ! Patrice Volny ... Lire plus

La Game 09h00-12h00