Écoutez en direct

UNE PREMIÈRE FÊTE POUR LE RETRAITÉ SIMON KEAN

Par Réjean TREMBLAY

Publié le

 Le rendez-vous est pour midi, à l’Auberge Godefroy à Bécancourt. Rendez-vous tellement important que Mathieu Boulay de la section Économie du Journal va se déplacer. En personne. Pour sortir Big Matt de son confort de chroniqueur à la consommation, ça prend un gros évènement.

Nous serons quelques journalistes et quelques amis pour un lunch de joyeux départ à la retraite pour Simon Kean. Retraite relative puisque Simon a déjà lancé son entreprise en construction et se promène avec un pick-up lettré. C’est big.

J’y serai avec Lady Ju. Pour de bonnes raisons. J’ai couvert à peu près toute la carrière chez les professionnels de Simon Kean. Incluant un voyage à Mississauga avec le doc Mailloux alors que Simon était le héros de la finale. 

 Et surtout, j’étais avec lui dans un endroit réservé aux boxeurs à Riyad. Simon pleurait au bout de l’allée après sa défaite contre Joseph Parker. Quand il s’était repris en mains, il avait juste demandé que quelqu’un appelle sa mère pour la rassurer. Et lui dire qu’il allait bien.

Lady Ju, elle, est allée jusqu’à Manchester et Liverpool en passant par Londres pour tourner un documentaire avec Simon chez les Anglais. Et jusqu’à Park City dans l’île de Vancouver pour préparer deux autres documentaires pour TVA Sports avec Adam Braidwood pour le gala à guichets fermés de Shawinigan.

À Peyongchang, Mathieu Boulay et moi suivons le combat de Kean…

Quant à Mathieu, il était avec moi, dans une tente sur une piste de ski à Pyeongchang en Corée pendant les Jeux Olympiques pour suivre le combat de Simon contre Santos…à Shawinigan. 

Ben on va être à l’Auberge Godefroy. Parce que Simon le mérite.

DEUXIÈME DE L’HISTOIRE DU QUÉBEC

Pendant plusieurs années, Simon Kean aura été le meilleur vendeur de tickets au Québec derrière David Lemieux. Il n’aura pas été le meilleur poids lourd de l’histoire de la boxe au Québec. Même si on l’oublie trop souvent, cet honneur revient à Bermane Stiverne. Stiverne a été champion du monde et s’est battu deux fois avec Deontay Wilder. 

Crédit photo : VIncent Éthier – Eye of the Tiger

Mais qui aura fait une plus belle carrière que Simon Kean chez les poids lourds au Québec ? Il n’y a qu’un nom qui puisse s’imposer. On parle de Robert Cléroux dans les années 50 et 60. Le Beu de Chomedy s’est battu trois fois contre George Chuvalo pour le titre canadien. Un titre fort prestigieux à l’époque. Mais sur BoxRec, même s’il est retiré, Kean est classé numéro un au Canada.

Sur la scène internationale, Cléroux a perdu contre Zora Folley, huitième au monde. Kean a perdu contre Joseph Parker, deuxième au monde au moment d’écrire ces lignes.

Cléroux ou Kean, on s’en fout. Cléroux a été aimé par les fans. Simon Kean un peu moins. Faut dire que Kean a toujours eu la langue bien pendue et que parfois, au Québec, on a de la misère à s’ajuster à quelqu’un qui a ses idées et qui est prêt à les défendre.

Mais pour avoir eu le plaisir d’accueillir ce grand cowboy amoureux de Nashville dans notre maison en Floride, on le connaît un peu mieux. Et on peut jaser politique, société et finances pendant des soirées complètes avec Simon. Il est au courant des grands sujets de débats et surtout, il a les arguments pour soutenir ses points. 

Je l’ai entendu participer à des émissions de Jeff Fillion et le cowboy ne cédait pas un pouce de terrain.

Avec le docteur Maxime Lamirande à Riyad.

J’ai suivi ses efforts colossaux avec le docteur Maxime Lamirande pour se débarrasser des effets handicapants d’une grosse commotion cérébrale. Tellement que le doc Lamirande l’a suivi en Arabie Saoudite pour son combat contre Joseph Parker.

Fidèle à lui-même, Simon m’a demandé de garder secrète la décision de prendre sa retraite. J’ai donc joué la surprise quand un collègue de Radio-Canada de la Mauricie l’a annoncée. Sacré Simon. 

On va se retrouver à l’Auberge Godefroy pour les bonnes raisons. Parce que Simon a paqueté la place deux fois à Shawi, parce qu’on a assisté le cœur serré à sa défaite en Arabie…et parce que c’est un homme intelligent et trop sensible.

En fait, on va se retrouver à Bécancourt parce que ça va être le fun…

boxeÉditoLa uneRéjean TremblaySimon Kean

LA FLORIDE RAMASSE UNE AUTRE COUPE PENDANT QUE LE CANADA CONTINUE DE SÉCHER

Crédit photo: Wilfredo Lee/AP Honnêtement, la meilleure équipe a gagné. Les Oilers avaient les  meilleurs joueurs en Connor McDavid et ... Lire plus

LE CŒUR DES QUÉBÉCOIS EST-IL PLUS PROCHE DE LA FLORIDE QUE DE L’ALBERTA ?

Crédit photo : Saltwire Le Canadien a été la dernière équipe du Canada à gagner la Coupe Stanley. C’est en ... Lire plus

VOLNY PAR TKO, UNE REVANCHE ?

Crédit photo : Vincent Éthier – Eye of the Tiger ET IGLESIAS ET LE K.O DE L’ANNÉE ! Patrice Volny ... Lire plus

La Game 09h00-12h00