Écoutez en direct

SNAKE BOISVERT FAIT LE PROCÈS DE TREVOR TIMMINS

Par Réjean TREMBLAY

Publié le

Nathalie Laporte à Oatman en Arizona et un âne baptisé affectueusement Trevor.

ET MAKHMUDOV A SON COMBAT À SHAWINIGAN

Tout le monde au Québec veut son podcast. Le modèle absolu étant ceux de la Poche bleue et de Mike Ward.

Dans cette profusion de balados plus ou moins intéressants et pertinents, certains se démarquent. Comme celui de Stéphane Bureau dans le haut de gamme social et politique. Comme Stanley 25 de Max Truman et de Jean Trudel. Deux des grands iconoclastes des années récentes. Ils se sont convertis au journalisme plus sérieux mais ont gardé une touche sulfureuse quand l’occasion se présente.

Et il y a Processus lancé par Mathias Brunet et Simon Snake Boisvert.  Je suis allé visionner un épisode sur YouTube hier. Plus de 20,000 curieux m’avaient précédé. C’est un gros succès pour Alexandre Panneton, patron de BPM Sports. 

Mathias Brunet est sans doute le journaliste de hockey qui s’y connaît le plus en dépistage et développement des joueurs. C’est sa force. Et pendant les dernières décennies, il a toujours défendu Trevor Timmins. C’est sa faiblesse.

Crédit photo : Amy Irvin / The Hockey Writers

Par contre Snake Boisvert fait une indigestion quand il doit digérer le bilan des années Timmins à Montréal. André Savard, Bob Gainey, Pierre Gauthier et Marc Bergevin ont fini par venir et passer mais Trevor Timmins a toujours résisté malgré tous les Galchenyuk du monde. 

Malgré des transactions comme celles impliquant Scott Gomez et Jonathan Drouin, le « brillant »  travail de Timmins et de son équipe de dépisteurs a mené le Canadien à des décennies globalement moyennes et parfois médiocres.

La fête à célébrer avec des chandelles est pour bientôt a promis Mathias. Snake va consacrer une émission à analyser le bilan de Trevor. Il se  pourrait même que Timmins soit présent dans l’émission pour se défendre.

Je vais vous le faire savoir avant même l’enregistrement.

Go Snake go !

Rovancin face à Kabayel Crédit photo : Taplogy

MAKHMUDOV: ENFIN UN ADVERSAIRE POUR SHAWINIGAN

 Y a des fois que le métier de matchmaker n’est pas de tout repos. Prenez l’histoire de Makhmudov à Shawinigan. Tout était bien préparé. La commande était claire. On voulait un adversaire de classe mondiale capable de livrer un gros combat pour les fans de Shawinigan, de Punching Grace et d’ESPN. 

Mais on voulait aussi un adversaire pour vraiment tester Arslanbek Makhmudov. Question de savoir si sa défaite en Arabie était un accident de parcours ou un indicatif majeur d’une situation permanente. 

Avec Uaine Fa, on avait trouvé en Nouvelle-Zélande l’adversaire idéal. Mais Fa est devenu un stoïque et un végane et a décidé de vivre en évitant d’infliger toute douleur à un autre être vivant. Or, Makhmudov est un être et est un vivant. Conclusion, pas de combat avec Fa.

Fallait sortir le gros cash et trouver un autre poids lourd. Camille Estephan estimait hier que Eye of The Tiger a approché une quinzaine de poids lourds sur la planète : « Mais les demandes monétaires sont démesurées. Ils rêvent tous à la grosse somme à toucher en Arabie. Finalement, on a convaincu un bon boxeur de venir à Shawinigan », de dire Estephan.

On pense que Miljan Rovcanin, un Serbe, va au moins remplir la première condition et permettre à la télé et aux amateurs d’avoir du plaisir. Mais ce n’est pas  lui qui va pouvoir permettre de juger le retour en forme de Makhmudov.

Il n’a subi que trois défaites dont une contre Jared Anderson et une autre contre Agit Kabayel, le tombeur de Makhmudov à Riyad. 

Ce n’est pas le meilleur candidat possible. On en conviendra. Mais faut comprendre que Fa Junior a décidé d’entrer au monastère spirituel du stoïcisme et de devenir un autre Georges Laraque. Ça arrive dans la boxe et dans les religions.  

Pour les rêveurs et les critiqueux chroniques du petit monde de la boxe québécoise,  on aurait pu offrir le combat à Tyson Fury. Il aurait été d’accord pour Trois-Rivières. Mais Shawinigan, c’était trop loin.

Autrement dit, dans la vie, il y a les sous-sols et il y a la réalité des affaires.

DANS LE CALEPIN… ET LE TENNIS

 Excellent texte de Jean-François Chabot de Radio-Canada concernant le tournoi de tennis de Montréal…Menacé par l’Arabie Saoudite qui investit deux milliards dans le tennis via ATP et la WTA. Avec deux milliards, c’est évident que Riyad va ramasser un des dix tournois Masters 1000.  C’est la vie. Tu fais quoi contre les milliards avec tes millions ?

ÉditoHockeyLa uneRéjean TremblayRepêchage

HEFFRON-MBILLI : Y A DES COUPS DE PIED AU CUL QUI SE PERDENT…

Crédit photo : Vincent Éthier – Eye of the Tiger SHAWINIGAN- C’est beau Shawinigan. Surtout quand il fait 29 degrés ... Lire plus

UNE PREMIÈRE FÊTE POUR LE RETRAITÉ SIMON KEAN

 Le rendez-vous est pour midi, à l’Auberge Godefroy à Bécancourt. Rendez-vous tellement important que Mathieu Boulay de la section Économie ... Lire plus

FURY-USYK : CABOTINAGE DÉSASTREUX

Crédit photo : The Sportster ET MBILLI A UN FORMIDABLE DÉFI QUI L’ATTEND  La vie a été bonne et longue. ... Lire plus