Écoutez en direct

HEFFRON-MBILLI : Y A DES COUPS DE PIED AU CUL QUI SE PERDENT…

Par Réjean TREMBLAY

Publié le

Crédit photo : Vincent Éthier – Eye of the Tiger

SHAWINIGAN- C’est beau Shawinigan. Surtout quand il fait 29 degrés et qu’on approche de l’hôtel Énergie sur le bord de la rivière St-Maurice. 

Mais Mark Heffron, l’Anglais qui va affronter Christian Mbilli samedi soir à Shawi est trop en calvaisse pour apprécier la quiétude la campagne.

Et lui et son coach ont raison d’être insultés. 

Parce que des fois, y a des coups de pied au cul qui se perdent.

Et Christian Mbilli avait autant besoin d’une fuite du réseau ESPN que d’un mal de dents.

Les dirigeants d’ESPN savaient depuis quelques semaines déjà que Christian Mbilli avait un contrat pour se battre au Centre Vidéotron à Québec le 17 août. C’est courant dans la boxe moderne qu’on protège des dates de télévision des mois à l’avance. 

Mais on a la décence de se la fermer. Bob Arum qui est presque aussi âgé que Janette Bertrand le sait. Camille Estephan qui pourrait être son petit-fils le sait. Mais y a quelqu’un à ESPN qui ne le savait pas.

Fait que comment pensez-vous que s’est senti Mark Heffron en débarquant à Shawinigan dimanche en apprenant que son adversaire de samedi a déjà un combat encore plus important de signé pour le mois d’août ?

 « C’est insultant, c’est un manque de respect flagrant et Mbilli va payer pour cet affront. Mark (Heffron) va le mettre knock-out. Il en est capable et la rage va le transporter », a déclaré Lee Beard le coach de Heffron, un vétéran qui a été l’entraineur de plusieurs  champions du monde, se vante-il.

En plus, Heffron et son coach sont arrivés dimanche soir à Shawi et personne n’était là pour les attendre. Un malentendu sans doute. Puis, lundi matin, ils se sont retrouvés avec une fête des Patriotes. Même pas moyen de changer des livres sterling à la banque du coin. Ou à une caisse pop affichant un splendide drapeau du Canada pour honorer les Patriotes. 

Bref, sont insultés, sont fâchés et sont très motivés.

Christian Mbilli, selon moi, est bien meilleur que Heffron. Mais l’Anglais cogne très dur et boxe à l’anglaise. C’est-à-dire que c’est un bagarreur courageux qui va tout faire pour résister à cette machine surhumaine qu’est Mbilli.

On va en savoir plus lors de la conférence de presse aujourd’hui. 

Crédit photo : Vincent Éthier – Eye of the Tiger

WILKINS MATHIEU ET SON POLONAIS

 Merveilleuse boxe. J’arrivais à l’hôtel et je vois deux hommes descendre l’escalier qui me faisait un peu peur. Pas d’ascenseur avec trop de bagages, c’est rarement le fun. 

 Un peu d’anglais, deux mots de français et j’apprends que le beau blond aux yeux bleus rieurs est Przemyslaw Gorgon,  l’adversaire de Wilkens Mathieu : « J’ai plus de trente combats, j’ai tout vu. Mon adversaire est jeune, ça m’avantage », m’a-t-il fait comprendre.

 J’ai juste répondu que Wilkens Mathieu est pas mal bon déjà…

Mais  il faisait beau, la rivière coulait doucement et mon Polonais qui a perdu une douzaine de fois un peu partout en Europe, semblait apprécier la température et le paysage.

 Pas obligé de lui dire que dans trois ou quatre ans, il pourra se vanter d’avoir affronté Wilkens Mathieu.

MBILLI FACE À FACE AVEC ANTHONY

À BPM Sports, Christian Mbilli donne une entrevue au trio du matin. À droite, Gilbert, au centre Maxime et à l’extrême gauche, Anthony…

 À la fin, les gars demandent à Mbilli de se prêter au jeu d’un face à face. Mbilli plante donc son regard dans celui d’Antony. Un tigre face à un lapin de la nouvelle génération.

 Y est arrivé quoi, vous pensez ? Le lapin a eu des frissons et a détourné les yeux.

Faut pas avoir honte, Bernard Hopkins m’a fait le même coup. Et après trois minutes, j’ai cédé.

Crédit photo : LinkedIn – Frédéric Daigle

OÙ ÉTAIT SHOESHINE ?

 Magnifique et sympathique lunch à l’Auberge Godefroy. Radio-Canada était là, Mathieu Boulay aussi, le propriétaire de la plus belle Bentley que j’aie jamais vue également; l’honoré du jour Simon Kean a été gentil, drôle et un peu pas mal ému par les allocutions de Camille Estephan et Roger Lavergne.

Un homme brillait par son absence. 

Shoeshine Daigle de la Presse canadienne. 

Dire que Shoeshine a suivi à peu près tous les combats de Kean. 

Si le lunch avait eu lieu à Monaco ou à Paris, Shoeshine aurait été là. 

À moins qu’on ait oublié de l’inviter à Shawi ?

boxechristian m'billiÉditoEye of the TigerLa unewilkens mathieu

LA FLORIDE RAMASSE UNE AUTRE COUPE PENDANT QUE LE CANADA CONTINUE DE SÉCHER

Crédit photo: Wilfredo Lee/AP Honnêtement, la meilleure équipe a gagné. Les Oilers avaient les  meilleurs joueurs en Connor McDavid et ... Lire plus

LE CŒUR DES QUÉBÉCOIS EST-IL PLUS PROCHE DE LA FLORIDE QUE DE L’ALBERTA ?

Crédit photo : Saltwire Le Canadien a été la dernière équipe du Canada à gagner la Coupe Stanley. C’est en ... Lire plus

VOLNY PAR TKO, UNE REVANCHE ?

Crédit photo : Vincent Éthier – Eye of the Tiger ET IGLESIAS ET LE K.O DE L’ANNÉE ! Patrice Volny ... Lire plus

La Game 09h00-12h00